Spiga

مُوسِيقَى وَ السَّلَامْ Mousiqa Wassalem


Du 14 au 20 juin prochain, se tiendront les Rencontres Internationales De Musique Alternative à l'Esplanade du Musée De Carthage.


Programme et morceaux choisis :

Jeudi 14 juin : Badiaa Bouhrizi / Yasmine Hamdan









Vendredi 15 juin : Fadhel Boubaker/ Mar-yam & Zeid / Boomj









Samedi 16 juin : Tamer Abu Ghazaleh / Neshez









Lundi 18 juin : Barbaroots / Labess









Mardi 19 juin : Mashrou’ Leila





Mercredi 20 juin : Khyam Allami / Kamilya Jubran









Prix : Ticket à 10 D & Abonnement à 35 D. Ils seront mis en vente à partir de Samedi prochain.
Lieux de vente : Théâtre Municipal de Tunis, Musée de Carthage et au Centre Culturel Fadhel Achour à la Marsa.
Page Facebook : Mousiqa Wassalem



Politiques - Politics - Exposition de groupe / معرض جماعي - سياسيّات

L’exposition de groupe « Politiques » est une initiative propre à plusieurs artistes dans le but de proposer et d'exposer chacun ses travaux individuels mais dans un cadre commun lié à tous à savoir la situation politique, sociale et économique actuelle.

Ces artistes sont : Nidhal Chamekh, Ymene Chetouane, Fakhri El Ghazel, Maher Gnaoui, Malek Gnaoui, ismaël, Atef Maatallah et Ibrahim Màtouss. Ils présenteront des travaux de peinture, céramique, dessin, photographie, street-art et de vidéos inédits.


La remise en cause de l’ordre politique (social ou moral) établi passe aussi par la remise en cause de l’ordre esthétique. L’ « engagement » ne se construit pas par l’énoncé d’un discours démagogique ou par l’édification d’un mythe de la contestation, mais bel et bien par la déconstruction des discours et la construction des formes.
POLITIQUES / Exposition de groupe / Centre National d'Art Vivant de Tunis / Vernissage


 




Débuté le 5 mai, le vernissage se poursuit jusqu'au 10 juin au Centre National D'Art Vivant, au 68 Av. Taieb Mhiri, Place Pasteur - Le Belvédère.

Contact :  centre.art.vivant@gmail.com
Tél : (+216) 71 893 720


Crédit Photos : Graphik Island 



En Avril, on solde tout ..


Bref retour sur ce qui s’est passé en Avril comme faits allant à l’encontre de la liberté d’expression entre volonté politique, incompétence des concernés et "initiative" de la société civile.

Rappel : JanvierFévrier - Mars


9 Avril : La Troïka use de la matraque 

La fête des martyrs s’est transformé en une épreuve de force et un abus de pouvoir des hommes du Ministère de l’Intérieur. Comme deux jours auparavant pour une manifestation des chômeurs, celle du 9 Avril a aussi été dispersée à coups de lacrymogène, bastons et insultes. Les journalistes étrangers y ont aussi trouvés leur compte.

La raison ? Cette fameuse décision d’interdire toute manifestation à l’avenue Habib Bourguiba prise par Ali Larayedh, une décision au vue de la justice légale mais incompréhensible au vu de la situation particulière du pays et des arguments avancées par le ministre de l’intérieur.






S’en est suivi tout une semaine de folklore au sein de l’Assemblée Constituante et une ridicule histoire de Cocktails Molotov.

11 avril – Mauvais timing pour le boycotte ? 

Suite à l’agression subie par les représentants des médias, il a été décidé auprès du syndicat de boycotter les travaux du ministre de l’intérieur pendant une semaine (je ne sais plus s’ils ont tenu parole ou pas) et la non diffusion de l’intervention de Ali Larayedh à l’Assemblée Constituante. La politique de la chaise vide ne donne pas forcément de bons résultats..







15 avril – Le journal de 20h ne se mouille pas 

A Radès Cité Mileha, il y a eu une manifestation suite aux résultats d’un concours et du grabuge de la part de délinquants en manque d’adrénaline. Et comme d’habitude, la police ne s’est pas fait priée pour tabasser tout ce beau monde.

 Le journal de 20h de la TTN décide de ne pas approfondir le sujet et de pondre un résumé de moins d’une minute. Heureusement que Radio Kelima était là pour nous fournir un reportage objectif ( pour les uns) et une version des faits (pour les autres).














16 avril - Injustice ou coup de pub ? 

Le journal électronique Espace Manager s’est retrouvé devant la brigade économique et financière suite à la publication d’un article. L’interrogatoire a eu lieu le lendemain mais on ne connait toujours pas les tenants et les aboutissants de cette histoire.


16 Avril – Un Larayedh en cache un autre - S01E01

Mais là c’est pour une affaire de privatisation des médias et non pour une question de répression. Ameur Larayedh a en effet menacé sur le plateau de la télévision nationale de céder les médias publics au capital privé.

18 avril – Rached Ghannouchi rajoute une couche - S01E02

Deux jours après, c’est la publication sur un quotidien qatari de la déclaration de Rached Ghannouchi qui vient confirmer les propos de Ameur Larayedh. Il considère que des mesures radicales doivent être appliquées dans le domaine de l’information, poussant le bouchon de la bêtise encore plus loin en déclarant "pourquoi les régimes démocratiques maintiendraient-ils des médias officiels ?"

L’INRIC s’est chargé de répondre à ses bêtises via un communiqué de presse daté du 23 avril dont voici un extrait :

 « - Toutes les expériences auxquelles l’INRIC a eu accès en matière de réforme de l’information attestent que les pays démocratiques préservent et renforcent leurs médias publics et surtout leurs médias audiovisuels. C’est le cas, notamment, de l’Afrique du Sud, des Etats-Unis d’Amérique, des pays de l’Union Européenne et de l’Australie.

- Aucun de ces pays ne dispose de « médias officiels ». Bien au contraire, ils sont tous passés de l’information gouvernementale vers des médias de service public qui contribuent, grâce à leur indépendance et leur neutralité à l’égard de tous les centres de pouvoir, à développer la conscience du citoyen quant à l’importance de la démocratie et du pluralisme dans la garantie d’un avenir meilleur pour leurs peuples.

- Les pays qui ont vécu la même expérience de transition démocratique que la Tunisie, à l’instar du Portugal, de l’Espagne, de la Pologne, de la Tchéquie et de l’Indonésie, n’ont pas cédé leurs médias audiovisuels publics au capital privé, malgré leur rendement discutable, le manque de compétence de leurs professionnels, et les critiques virulentes qu’ils adressaient à leurs gouvernants pendant les premières années de la transition. Les dirigeants de ces pays n’avaient pas hésité, comme c’est malheureusement le cas actuellement en Tunisie, à promulguer les législations nécessaires à l’organisation du secteur de la communication audiovisuelle, conformément aux critères et aux standards internationaux en matière de liberté d’expression. » 

Mais le mal a déjà été fait. Les fidèles serviteurs du Cheikh se sont empressés d’appliquer la volonté « divine » devant le bâtiment de la télévision nationale ..

18 avril – Media, bis repetita 

Cette fois ci, c’est à Bardo lieu de l’Assemblée Constituante où la manifestation a pris place pendant quelques heures pour demander le départ du directeur de la télévision. Le forcing se fait de plus en plus grand, en toute impunité. 



19 Avril – Reprise du procès de Nessma TV 

Important dispositif de sécurité pour cette troisième audience d’un procès qui ne devait pas avoir lieu et qui partage entre les partisans pour une liberté d’expression et les contre tout atteinte au sacré religieux. Un des avocats de la partie civile a même jugé que Nabil Karoui est passible de la peine de mort.






Il doit être déçu par le jugement rendu le 03 Mai: Amende pour Nabil Karoui de 2400 DT, et pour Nadia Jalel et Hedi Bougnim de 1200 DT. L’accusation retenue est la « perturbation de l’ordre public et l’atteinte aux bonnes mœurs », alors que celle concernant « l’atteinte aux valeurs de la religion » n’a pas été retenue pour des raisons procédurales.

21 avril – On fête la "Saint Dilou" - S01E03

Quelques jours après, le porte parole du gouvernement a nié (comme d’habitude) la volonté de cette dernière de privatiser les médias publics. Ghanouchi qui met le feu au poudre avec deux ou trois autres acolytes et/ou ministres, Dilou qui vient éteindre le feu : stratégie de diversion appliquée à maintes reprises depuis des mois déjà.

23 avril – « A vendre » S01E04

L’écrito qui a précipité la fin de ce rassemblement de près de deux mois, rendu légal par le procure de la république pour son caractère pacifique. Insultes, agression et intimidation entre les deux camps. Le même procure demande l’arrêt immédiat de ce regroupement, se rétracte ensuite pour leur donner 48h puis 24h, pour enfin lever le sit-in après négociation avec .. Enahdha et ses sit-ineurs !







24 avril – Habib Belaïd « dégagé » 

C’est à travers son chauffeur que Habib Belaïd a appris son remplacement à la tête de établissement de la radio nationale par Mohamed El Mouaddeb, un technicien et non un journaliste. Personne du gouvernement n’a cru devoir me prévenir à l’avance, ne fut-ce que par un coup de fil.

 La nomination officielle datait du 17 avril alors que le décret portant la nomination a été publié sur le Journal officiel de la république tunisienne (Jort) le 20 avril. En protestation à cette décision, des directeurs ont démissionné de leurs postes. Par principe ou pour anticiper un éventuel coup du pute de Jebali ?

 26 avril – Petits meurtres entre amis ..

Désigné par Jebali pour chapeauter la ligne éditoriale du journal de 20h, Said Khezami a surpris plus d’un à travers cette déclaration où il confirmait que le parti Enahdha veut utiliser la TTN pour commencer d’or et déjà sa campagne présidentielle..





Parti Pirate, Sergey Brin et Instagram


Retour sur les déclarations de Sergey Brin concernant la liberté d'internet et sur la montée en puissance du parti pirate en Allemagne et en Autriche.


Le parti pirate hisse un peu plus haut son drapeau

Le parti pirate autrichien a décroché un siège de conseiller municipal à Innsbruck lors des dernières élections grâce à ses 3,81%, soit à peu près 1 800 voix. A l'approche des élections régionales et législatives de l'année prochaine, l'optisime est donc de mise au sein du parti défenseur des libertés numériques, de la légalisation du partage d’œuvres sur Internet et pour une plus grande transparence de la vie démocratique.

Quelques semaines auparavant, c'est le parti pirate allemand qui a enregistré une nouvelle victoire en accédant à l'assemblée régionale dans Le Land de Sarre (7,4% des voix soit 4 élus), un an après avoir fait la même chose à Berlin avec 9% des voix soit 15 parlementaires. Fort de ses 24 000 membres et de 13 % d'intention de vote, ce mouvement est parti pour durer, annonciateur comme il est d'un mouvement de fond au niveau national. Prochaine étape, entrer dans le parlement national - Bundestag - en 2013. 


En France, le parti pirate a lancé son site en prévision de la campagne pour les législatifs de juin 2012 et espère connaitre son premier député à l'Assemblée Nationale. Le mouvement propose un programme qui combine entre les préoccupations traditionnelles du Parti Pirate liées à la censure, la légalisation du partage, la légalisation de la copie, la défense du droit à l'anonymat, la protection de la vie privée,  contre le fichage abusif, la garantie de la neutralité des réseaux, etc .. et des thématiques annexes, comme  l'indépendance de la justice, la promotion des énergies alternatives au nucléaire, la comptabilisation du vote blanc, etc ..

Pour rappel, le parti pirate suédois qui a été crée en 2006 a pu en trois ans envoyer un député au parlement européen après avoir glané 7% de voix dont 19% chez les 18-30 ans, soit le premier parti chez les moins de 30 ans.


Sergey Brin : "Facebook et Apple menacent la liberté d'Internet"

Le mot a été lâché il y a une dizaine de jours sur Guardian.co.uk par le co-fondateur de Google, associant ces deux concurrents à des pays ennemis du web, Chine et Iran entre autres.

Avec leurs propres plateformes,Sergey Brin considère que Apple et Facebook contrôle l'accès à l'information à leurs utilisateurs (internautes et moteurs de recherche) et sont entrain de "morceler" le web. Et qui dit information, dit récupération par les moteurs d'indexation de Google et donc un manque à gagner pour la firme.


 Sergey Brin a ensuite apporté via son profil Google+ quelques précisions par rapport à ce qui a été publié dans l'article.

« Je ne pense certainement pas que ce problème équivaille à la censure des gouvernements. En plus, j’ai beaucoup d’admiration pour deux des entreprises dont nous avons discuté, Apple et Facebook. J’ai toujours adoré les produits Apple. En fait, j’écris ceci depuis un iMac et j’utilise un clavier Apple que je chéris depuis sept ans.
De la même façon, Facebook a aidé à connecter des centaines de millions de personnes, a été un outil clé pour l’expression politique et un instrument du Printemps Arabe. Ces deux entreprises ont  contribué à la circulation libre de l’information autour du monde. »

#doh!


+10 millions pour Instagram

Le lancement de la version Android, cumulé à la médiatisation de son rachat par Facebook, a fait gagné 10 millions de nouveaux membres en l'espace de 10 jours. Ils sont désormais 40 millions à disposer de l'application sur leur smartphone.

Les 5 millions de photos traitées chaque jour et le milliard de photos publiées depuis son lancement sur iOS devraient tout naturellement augmenter, de quoi peut-être envisager de rentabiliser à terme le milliard de dollars dépensé par Facebook. Reste à savoir sous quelle forme publicitaire.




Campagne "non au niqab"

L’association « Egalité et Parité » milite pour l’égalité totale des droits entre les femmes et les hommes et l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard des femmes.


Une campagne « Non au niqab » a été lancée vendredi dernier afin de sensibiliser les femmes sur les conséquences de l’extrémisme religieux. Des autocollants en forme de niqab ont été placés sur les miroirs des toilettes pour femmes dans différents endroits (restos, cabines d’essayages, ..) et dans des lieux publics.





Contact presse: Faiza Skandrani
Tél.: 70 726 199 / GSM: 22 771 820
Email: faizazouaouisk@gmail.com / jugurt.sk@gnet.tn


Association Nsitini - Concert au profit des blessés


"L'Association Nsitni", au service des blessés de la révolution, vous invite à un concert musical qu’elle organise le samedi le 21 avril à partir de 18h au Colisée de Tunis, et dont les profits iront aux blessés sous forme de services et de soins.

Plusieurs artistes tunisiens engagés seront présents : Balti, Yasser Jradi, Nouveau Système, Klay BBJ & Hamzawi, Vipa, etc ... Le concert sera animé par Haythem El Mekki.

Prix des billets : 10 dt (Place Balcon) et 15 dt (Place Orchestre). 

Plus d'informations au 28 877 838 ou 27 225 524 ; par e-mail sur nsitni.tunisie@gmail.com ou sur la page facebook Nsitni-نسيتنـي



Acquhire 2.0 et percée de Pinterest

La concurrence se fait de plus en plus rude entre les services/réseaux sociaux qui étendent tout logiquement leur rivalité au mobile. En attendant que Pinterest vienne se mêler à la cour des grands.


Double "Acquhire" 2.0


Twitter qui prend Posterous et sa faculté à faciliter les échanges sur le web et la publication rapide du contenu sur les terminaux mobiles. Twitter compte ainsi bénéficier de l'expertise des ingénieurs Posterous sur des projets bien spécifiques liés au partage de photos (Twitpic ?) pour concurrencer Tumblr et Pinterest.

Facebook a par contre jeté son dévolu sur Instagram pour 1 milliard de dollars en numéraire et en actions. Mark Zuckerberg a déclaré qu'il allait continuer à construire encore le réseau Instagram. Facebook tacle aussi Google, l'application étant désormais disponible sous .. Android.

Ces deux rachat stratégiques, comme ce fut le cas bien avant de Motorola Mobility par Google, sont considérés comme des opérations de "acquhire" dans le mobile qui permettent à l'acquéreur d'embaucher rapidement du personnel qualifié dans un secteur bien précis.




Tablette Google Nexus en Juillet

Le géant américain retarde une fois encore le lancement de sa tablette. Prévu en mai, elle serait normalement disponible à partir de juillet pour 199 $

Avec son écran de 7 pouces, son processeur quatre cœurs Nvidia Tegra et sa connexion Wifi, Google cherche à concurrencer directement la Kindle Amazon, deuxième tablette la plus vendue au monde après l'iPad.

Google veut aussi gagner du terrain dans le mobile et le social en proposant une tablette référence dans l'univers Android et mettre encore plus en avant la Google Play et concurrencer indirectement Apple.


Google un moteur sémantique ?

Le mobile et le social ne font pas oublier à Google sa vocation première : le Search.

En effet, Amit Singhal qui est considéré comme Mr Algorithme dans la firme, a partagé des informations intéressantes sur l'avenir du moteur de recherche et sa faculté à répondre de façon intelligente aux requêtes des internautes, grâce à une énorme base de données d'entités nommées et à des nouveaux algorithmes.

Pour comprendre le  le cheminement de Google, rien de mieux que cet article de Olivier Duffez et cette vidéo sur les entités nommées.





Pinterestau service des marques


Lancé début 2010, Pinterest est devenu le réseau social par excellence du moment. Il permet d'épingler, ou "pin" en anglais,  sur un tableau de bord les images et les vidéos que vous appréciez et de les classer par thèmes.

Selon un rapport rendu public par Experian, le trafic de Pinterest a gagné 50% entre janvier et février 2012, grâce à quoi le réseau est passé devant Tumblr, LinkedIn et Google + pour prendre la troisième place derrière Facebook et Twitter


Un service de partage et de curation mais devenu aussi pour beaucoup un service commercial, l'aspect visuel du site y contribue énormément, et la gratuité de la publicité qui s'y fait.

"Parmi les utilisateurs, 21% ont déjà acheté un produit après l'avoir vu en photo sur Pinterest. Les répondants qui ont acheté un produit après l'avoir vu sur le réseau social uniquement ont commandé à 33% de l'alimentaire ou des ustensiles de cuisine, à 32% des articles de mode, à 30% de la décoration et à 26% de l'artisanat."

Les marques ont vite compris l’intérêt d'être présent sur Pinterest.



Mars, le mois de la TTN !


En Janvier c'était Jebali et Ghanouchi qui voulaient "contrôler" les médias pour offrir une information plus réaliste sur ce qui se passait, alors qu'en février ce fût le mois de "l'affrontement" entre Presse et Pouvoir mais surtout le mois de l'affaire Attounssia. Le mois dernier aura incontestablement été celui de la Télévision Tunisienne Nationale.


Source : Tunivisions


Piqûre de rappel : un appel dans divers mosquées (comme toujours) et sur Facebook (pour ne pas changer) a été lancé pour manifester après la prière du vendredi 02 mars devant le local de la Télévision étatique et demander un "assainissement" des médias en général ainsi que le départ de figures associés à l'ancien régime et qui continuent, selon eux, à induire la population en erreur à travers des informations et des reportages qui ne reflètent pas le "bon" travail du gouvernement actuel.

Ce campement de salafistes et de militants d'Ennahdha a été jugé légal par les autorités "compétentes" (sic) et reste toujours en place. La direction de la télévision nationale a pour sa part porté plainte contre ces sit-iners.








Le 08 mars, c'était la journée de la femme. Une occasion pour beaucoup de personnes d'aller célébrer au Bardo cette journée internationale, défendre les acquis de la femme mais en profiter aussi pour protester contre l'outrage qui a été fait au drapeau nationale un jour avant à la faculté de la Manouba.

Bizarrement, le seul média qui a omis d'en parler était la Télévision tunisienne nationale alors que deux jours auparavant le journal de 20h avait récupéré des vidéos postés sur Facebook pour parler de l'affaire du drapeau !

Toujours avec la TTN, Said Khezami un ancien d’Al Jazeera a été nommé fin mars rédacteur en chef du journal à la place de Moufida Hachani. Même si ce choix fait suite à un appel à candidature et un entretien avec un "jury indépendant, choisi d’un commun accord par les différentes parties concernées, notamment l’INRIC et le Syndicat National des Journalistes", ce sont les déclarations de Said Khezami par rapport au sit-in "qui se tient depuis plusieurs jours devant le siège de la télévision nationale" qu'il trouve légitime et "son souhait de considérer sa nomination comme un message à ces derniers tout en espérant pouvoir évoluer les choses au sein de la télévision tunisienne."




A l'occasion de la journée mondiale contre la cyber-censure le 12 mars dernier, Reporter Sans Frontières a décerné le prix du Net citoyen à des journalistes et militants syriens et a publié son rapport sur la cyber censure à travers le monde.

La Tunisie ne figure plus dans la liste noire des pays ennemis d'internet mais reste dans celle "sous surveillance" suite aux différentes formes de censure imposées par le tribunal militaire, le procès de filtrage des sites pornographiques à l'encontre de l'ATI, jugement certes cassé par la Cour de cassation et désormais en appel, mais aussi les trois plaintes déposées pour diffamation à Medenine contre les blogueurs Riadh Sahli et Marwane Athemna qui avaient justes publiés des textes relatant la mobilisation de manifestants contre la nomination du nouveau conseiller du gouverneur.






La fin du mois de mars a été marquée par l'affaire Mahdia où deux personnes avaient écopés chacun de 7 an et demi de prison ferme et de 1200 TND d’amende pour publication de photos insultant le Prophète sur leur profils personnels sur Facebook.

Cette affaire, peu médiatisé pour l'instant, met d'un côté les défenseurs de l'idée que Ghazi Al Beji et Jabeur Mejri ont été jugés en raison d'actes contraires à l'ordre public, pour atteinte aux croyances d'autrui et pour avoir porté préjudice à autrui.

De l'autre côté, on parle tout simplement de procès pour Athéisme et une atteinte à la liberté d'expression et à la liberté de culte.


Plus d'informations sur le blog de Olfa Riahi






Zouhair Yahyaoui : martyr du web

Un hommage a été rendu mardi dernier à feu Zouhair Yahyaoui, opposant virulent à la dictature de Ben Ali et célèbre cyberdissident qui portait symboliquement le pseudo de Ettounsi.

Hommage sous la forme d’une réception organisée par la présidence de Carthage en l’honneur de la famille Yahyaoui, d’une déclaration du président provisoire Moncef Marzouki et d’un débat entre divers invités associés à la toile.


Needhal Gharyani - eRevolution

Zouhair Yahyaoui “Ettounsi”

Zouhair Yahyaoui a créé TUNeZINE.com en 2001, un des principaux sites de l’opposition, connu pour son style sarcastique tout en dialecte et son ton sans ménagement contre la dictature de Ben Ali et le non- respect des droits de l’homme, sous l’alias de « Ettounsi ».
Le succès immédiat de son site, notamment la publication de la lettre ouverte de son oncle et avocat Mokhtar Yahyaoui adressée à Ben Ali pour dénoncer l’absence d’indépendance du pouvoir judiciaire, a causé sa perte.

Emprisonné abusivement en Juin 2002 sous l’accusation de “publication d’informations mensongères, de vol et d’utilisation frauduleuse d’un moyen de communication», Zouhaier passera 18 mois dans des conditions inhumaines et sera profondément affecté par la mort de son père. Bénéficiant d’une remise en liberté conditionnelle en novembre 2003 après plusieurs pressions de l’étranger, sa santé aura été considérablement amoindrie avec la torture, le sentiment d’injustice, les trois grèves de la faim, etc.. Il est mort le 13 mars 2005 suite à un arrêt cardiaque.

Zouhaier Yahyaoui, pionnier de la Cyberdissidence, paix à ton âme !

La contestation en ligne : genèse de la Cyberdissidence *

On peut situer la naissance de la « Cyberdissidence » tunisienne au début de l’année 1998 avec le lancement d’une liste de diffusion de news appelée “Takriz” par deux étudiants sous le pseudo de “Fœtus” et “Waterman”. Une autre liste de diffusion verra le jour en 2000 “Tunisnews” gérée, pour la plupart, par des réfugiés politiques qui diffusaient un contenu récolté de sources très variées.

Viendra ensuite le site et forum TUNeZINE.com de Zouhair Yahyaoui en 2001, puis Reveiltunisien.org en 2002 qui est assez proche dans le ton et le partage que Tunezine avec la particularité d’avoir été géré pendant un bon bout de temps par des non- Tunisiens comme Sophie Piekarec, la fiancée de Zouhair Yahyaoui justement.

La suite de l'article paru sur le journal Tunis Hebdo d'hier 19 mars est disponible sur Webdo






Les auditions pour TED 2013 passeront aussi par Tunis


De Avril à Juin 2012, TED tiendra des auditions publiques dans 14 villes différentes par le monde pour découvrir de nouveaux talents et faire partager de nouvelles idées dans l'esprit même de TED qui espère à travers ces auditions donner la chance à plus de la moitié des conférenciers sur 2013 suite à une première sélection.


Tunis sera une de ces villes où se tiendront les auditions le 8 mai à la Cité des Sciences. Saisissez la chance de devenir un speaker TED en effectuant une inscription, sous forme de présentation d'une durée de 3 à 6 minutes, avant le 20 mars.

Les talks seront mis en ligne et les meilleurs d'entre eux seront invités à faire leur présentation et prendre la parole en Californie à la conférence principale

Plus d'informations sur Ted.com





 





Le Web en quelques news

Au menu une vidéo sur le référencement en 2012, la montée du Cloud Computing, la croissance de Apple et Deezer, la polémique Twitter et deux études sur les réseaux sociaux.


SEO Campus 2012 : bilan en vidéo

Le SEO Campus est le rendez vous incontournable de la communauté référencement en France. Les 30 conférences et ateliers se sont déroulés les 8 et 9 mars. Laurent Bourrely, consultant SEO, nous propose un résumé en vidéo.





Le Cloud Computing pour lutter contre le chômage ?

En effet, selon une étude réalisée par IDC et sponsorisé par Microsoft, le Cloud Computing pourrait générer 14 millions d'emplois d'ici 2015, principalement en Chine, en Inde et aux Etats-Unis


Selon John F. Gantz vice-président chez IDC : « Cette croissance en termes d’emplois concernera toutes les régions géographiques dans le monde, quelle que soit la taille des entreprises et des organisations. Les marchés émergents, les petites villes ou encore les PME profiteront en effet des mêmes avantages liés au cloud que les grandes entreprises ou les pays développés. »


Si cette information parvient à Dilou, il multipliera le chiffre par 4 .. doh!


Deezer s'attaque à l'international

Deezer voudrait lever entre 50 et 100M € pour accompagner son développement à l'international et dans 200 pays différents et un marché de smartphones de plus en plus vaste. Cette opération pourrait valoriser le site de streaming musical près de 500M €, soit dix fois son CA 2011.

Plusieurs fonds américains seraient intéressés pour investir, ce qui influera sur Orange et son influence à hauteur de 11%






+73% de croissance pour Apple ...

.. sur le quatrième trimestre 2011 par rapport à la même période en 2010.

L'engouement de la marque reste donc intact malgré la passation de pouvoir entre Steve Jobs et Tim Cook. Confirmation faite avec  plus de 15 millions d'ipad et plus de 38 millions d'iphone vendus dans le monde lors du dernier trimstre de l'année 2011.

Le graphique suivant illustre et compare la croissance entre 10 des plus grandes firmes au monde.




Twitter vend ses archives de tweets

Le réseau social a finalement cédé à sa monétisation sans donner plus d'informations sur la transaction qui a vu l'américain Gnip In et le britannique Datasift conclure un accord avec Twitter pour pouvoir accéder respectivement au dernier mois et aux deux dernières années de tweets archivés et les informations basiques qu'elle contiennent sur les utilisateurs comme la géolocalisation ou la date.

Datasift pourra après analyse des tweets vendre des services de mesure de réputation d'une marque par exemple à ses clients. 700 sociétés se seraient manifester pour bénéficier des services de la société britanique, bien expliqués dans cette vidéo.






Beaucoups de critiques ont ciblés Twitter et le fait que les utilisateurs bénéficiaient normalement d'un droit de propriété intellectuel de leurs tweets, droit bafoué par cette vente.Twitter continu pour sa part sa recherche d'un modèle économique fiable et viable.

Plus de détails sur "la question du statut juridique de nos tweets" via Owni.fr


Renault et Ferrari : les marques de voitures les plus cités sur les réseaux sociaux en Europe

Selon une étude effectuée sur 2011 par Ebuzzing, plateforme de mise en relation entre marques et communautés.

Les marques qui ont été les plus citées sur les réseaux sociaux durant cette période sont Renault et Ferrari avec 9% de parts de marché, suivi de Fiat et Mercedes avec respectivement 8% et 7%.

Sur Facebook, c'est BMW qui est la page la plus populaire avec plus de 6 millions de fans, suivi de Ferrari avec 5 millions de fans. Paradoxalement, les trois marques qui ont le plus fort taux d'engagement ne sont pas les marques qui ont le plus de fans sur leurs pages, et qui sont Caterham, Maybach et Hummer.

Plus de détails dans l'étude à télécharger ici.



Etude Social Media de l'agence Media Ventilo : 40 chiffres clés pour 2012

Savez-vous que 1 billion de vidéos ont été vues sur Youtube en 2011 ? que 350 millions de mobinautes dans le monde sont sur Facebook ?








Pouvoir, presse et société : tensions sur fond de "censure"

Censure, tension, auto-censure, pression de la société, lutte de pouvoirs, ... la liste des qualificatifs est longue décrire ce mois de Février. Les faits se sont multipliés le mois dernier, caractérisés par des tensions entre presse et pouvoir d'un côté, et entre médias et justice de l'autre côté.

Pour rappel, tout a commencé fin de l'année dernière et avec le début du mois de janvier suite aux discours de Rached Ghannouchi et Hamadi Jebali et leurs volontés d'avoir des médias gouvernementaux.

Tension entre Presse et Pouvoir

La pression s'est faite de plus en plus grande de la part de différents élus de la constituante et/ou membres du gouvernement provisoire liés au Mouvement Enahdha avec des déclarations visant directement les médias en les accusant de projeter une fausse réalité de la situation du pays, de provoquer la peur chez les tunisiens et de donner une fausse image du pays à l'étranger freinant ainsi les investissements.

Rached Ghannouchi a rajouté une couche lors de la conférence de presse organisée le 23 février par son mouvement et a insisté sur l’objectivité des médias et l’assainissement du secteur tout en se prononçant contre l’incarcération des journalistes (lire après l'affaire Attounssia)


Cette pression a été appuyée virtuellement sous le couvert d'une propagande et d'une manipulation Facebookienne, et sur le terrain à travers des sit-in pour réclamer « l’épuration du secteur de l’information » qui impose un black-out sur les réalisations et les acquis du gouvernement actuel. Une partie de la société a donc pris la relève pour imposer sa "censure" au nom d'une légitimité électorale oubliant au passage que le chef de gouvernement provisoire a nommé d'anciennes figures "novembristes" à la tête de certains médias publics.




Cette même partie de la "société" s'est aussi distinguée en s'attaquant à tout ceux qui expriment leur colère ou revendiquent quelque chose. On les a vu au mois de janvier à la Kasbah y aller insulter en toute impunité les représentants des médias, on les a vu aussi contre manifester en toute insolence face aux agents de l'ordre à la même place, sans oublier le rôle joué pendant la grève des agents de la municipalité et lors de la manifestation de l'UGTT. Le fameux leitmotive rcdiste "t'es pas avec moi t'es donc contre moi" est de retour.

Les médias, notamment publics, sont donc quotidiennement accusés de ne pas refléter la volonté du peuple. Un peuple qui prend désormais des initiatives et attaque en justice l'Établissement de la télévision tunisienne pour interdire l'utilisation de l’appellation "provisoire" pour qualifier le gouvernement et le Président de la République. Une appelation qui a suscité pas mal d'irritation de la part des nahdhaouistes, notamment Samir Dilou porte parole du gouvernement et ministre des Droits de l'homme et de la justice transitoire.

Concernant l'affaire, le tribunal de première instance a rejeté la plainte déposé par un avocat. La tension est désormais entre médias et justice.



Tension entre Médias et Justice

Dans le même registre ou presque, la cour de cassation a décidé de pourvoir en appel le jugement concernant le filtrage des sites pornographique et de donner raison à l'Agence Tunisienne d'Internet contre les trois avocats plaignants. 

Une petite lueur d'espoir dans un ciel assombrie, surtout avec l'affaire du journal Attounssia et l'incarcération de son directeur Nasreddine Ben Saïda suite à la publication d'une photo très osée  dans laquelle apparaît #Khedira, footballeur allemand d’origine tunisienne avec sa femme quasi nue, à la une du journal. La photo a provoqué une grande polémique sur la question du respect de la déontologie et de l’éthique, à l’heure où les médias sont victimes de plusieurs accusations





Oui, la décision de publier cette photo est très provocatrice - encore plus dans un contexte sociale bien particulier - et qui ne relève point d'une liberté d'expression venant d'un média qui s'est beaucoup distingué avec l'ancien régime. Mais delà à en faire une affaire moralisatrice, politique et criminelle, il y a des limites qu'il ne faut pas dépasser !

Le directeur du journal a été arrêté (e relâché depuis) sur la base d’un article du code pénal et non du code de la presse, alors qu'une amende aurait tout simplement  suffit.

Quand y en a plus, y en a encore

On pourra aussi discuter du double refus de la nouvelle direction de la télévision tunisienne à l'encontre de la diffusion de la pièce de théâtre de Taoufik Jbali "Danse avec le singe" et de la réalisation de la série humoristique  "L’inspecteur Khlifa" de Lamine Nahdi ..

Détailler le cas Zakaria Bouguerra violenté par un officier de police et "censuré" par la hiérarchie (il ne doit plus adresser la parole au policier ni mentionner son nom), de la révocation de Elyes Gharbi de la chaine radio Shems FM ..

Parler de la scène du Rap qui a vu coup sur coup une plainte des douaniers contre Klay BBJ et Med Amine Hamzaoui à cause de leur clip "Wa9tech", l'arrestation des Madou MC, Weld El 15 et Emino pour consommation de zatla trois jours après la tenue d'une manifestation le 18 Fèvrier pour la légalisation ou dépénalisation de la .. Zatla justement, et du groupe VIPA prié de quitter la scène lors du TEDxISG à cause du gros mot "zebi" ..




.. mais ça fera beaucoup trop pour un seul article.




L'ATI marque un point contre la censure

La Cour de Cassation a acceptée aujourd'hui la demande de pourvoir en appel de l’Agence Tunisienne d’Internet concernant l'affaire de censure des sites pornographiques qui l'oppose à trois avocats.

Même si la Cour de Cassation pouvait casser le jugement sans renvoyer le procès devant une cour d'appel, ce jugement est une victoire en soi dans une affaire de fond pour la liberté plus que de forme morale.

En face, l'un des trois avocats a réagit d'une façon hypocrite insinuant que les juges étaient pour la pornographie et des pays comme l'Australie sont entrain d'appliquer la censure de ces sites ce qui est faux. Voici sa déclaration à la radio Shems FM.

Voici d'ailleurs le communiqué presse de l'ATI en versions arabe et française.




Une première victoire pour les défenseurs d'un web libre de toute censure, d'une responsabilisation éducative de la jeunesse et le souhait d'avoir un organisme garant de la neutralité du web et de l'accès à l'information.

Mais rien n'est encore acquis dans une Tunisie qu'on croyait libre depuis le 14 janvier mais de plus en plus coincée dans une guerre idéologique sur fond de lutte politique.



Vous serez partout ou nulle part

Quand toi cher lecteur tu suivais avec grande attention le moindre fait et geste de l'assemblée constituante, du gouvernement provisoire et les dérives de la société, il se passait de drôles de choses ces dernières semaines sur le web .. le web des "علمانيين حداثيين" et non le web des "الحقـــــــــــــــائق الخفيَــــــــــــــــــــة"





Google fait son marché chez Apple

Simon Prakash, responsable de la qualité des produits Apple depuis 8 ans, a été recruté par Google. L'accord de non-débauchage entre plusieurs sociétés de la Silicon Valley, notamment Apple et Google, n'est donc plus d'actualité.

Google serait il entrain de préparer une tablette ?

Google TV revient ..

En 2010, Google TV plateforme internet accessible depuis la télévision par un dispositif informatique utilisant le système d'exploitation Androïd, a connu un échec retentissant ayant été jugé compliqué et assez cher par le grand public, et envahissante par les grandes chaînes TV américaines qui lui ont refusés la diffusion de pas mal de contenus.



Deux ans plus tard, Google semble avoir compris la leçon. Il parait que que tous les contenus disponibles sur Youtube, et bien entendu le partage des revenus publicitaires avec les ayants droits, le seront sur l’ensemble des supports digitaux : web, mobile, tablette etTV . Google a donc contourné le boycott imposé par les médias ricains.

يا نعيشو عيشة فل ..

Facebook paie des hackers

Depuis août dernier, Facebook a déboursé 190 000 dollars à différents hackers sous forme de récompense en fonction de l'importance de la faille de sécurité découverte dans le réseau social. Ces pirates "éthiques" renoncent à leurs découvertes en échange d'un minimum de 500 dollars et d'une garantie de non poursuite en justice .

Et c'est Neal Poole qui a causé le plus de soucis à Zuckerberg et empoché le plus de like sous forme de bugs : 15 au total pour une rémunération tenue secrète, mais ne se prive pas d'en parler sur son blog une fois le soucis réglé sur Facebook.

Il parait aussi que ce hacker américain a décroché un stage au département sécurité de Facebook .. fuckness !


Myspace is back ?

Sortirait-il la tête de l'eau ? Racheté en juin dernier pour 35 millions de dollars à Rupert Murdoch qui l’avait payé 580 millions en 2005, MySpace aurait recruté un million de nouveaux utilisateurs selon Tim et Chris Vanderbrook, ses nouveaux propriétaires, grâce à l'introduction en décembre d'un nouveau player.

Les nouveaux propriétaires de la plateforme ont abandonné la compétition "sociale" contre Facebook pour se recentrer sur le créneau musical du site, privilégiant la forme d'une communauté de musiciens et autres mélomanes.

Aujourd'hui, MySpace propose 42 millions de titres à l'écoute ..


Il ne fait pas bon e-vivre en France

En effet, les premiers dossiers des internautes ayant reçu plusieurs avertissements de l’Hadopi ont été transmis aux différents procureurs de la République. Ces derniers devront ensuite apprécier si l’affaire doit être relayée ou pas au juge pour « manquement à l’obligation de surveillance de l’accès à Internet ».

Les "fautifs" risquent un mois de suspension à leur connexion internet et une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 €

#Sarkocasuffit


Twitter : l'équipe Sarkozy admet avoir signalé des comptes

On reste en France où les prochaines élections s'annoncent serrées et pleines de coups bas aussi bien sur le terrain que sur ... Twitter. @fhollande en est à plus de 166 000 abonnés (un peu plus de deux ans) alors que @NicolasSarkozy est à plus de 90 000 abonnés après quelques jours seulement. Une performance pour l'équipe Sarkozy mais qui a décidé de ne pas s'en contentait.

En effet, un membre de l'équipe Web du président sortant a admis avoir signalé par l'intermédiaire d'un formulaire en ligne les comptes parodiques reprenant le nom du candidat comme @_nicolassarkozy ou @SarkozyCaSuffit fraichement crée et tout aussi rapidement censuré alors qu'il respectait les CGU de Twitter.

#TwitterBlackout ?



Le Web continue cependant de drainer les investissements publicitaires en France

- Hausse de 7,6% des investissements publicitaires sur Internet
- La publicité en ligne représente près de 12,5 % des investissements publicitaires
-Près de 5 000 annonceurs ont utilisés le web dont les 2/3 ont combinés le Diplay avec un autre média au moins।
-Le couple télévision-web poursuit sa croissance grâce principalement à la vidéo। L’an dernier, 690 annonceurs ont utilisé ce format publicitaire, dont 20 % sont issus de la grande consommation.
Selon le baromètre IAB-SRIKantar Media & Le Figaro