Spiga

Cherche Leader pour concrétiser la révolution

Les révolutions populaires se rejoignaient généralement dans le fait d’avoir un Leader stratège qui savait mener les troupes et négocier pour eux. Le peuple tunisien a manifesté et ramené la "liberté" au pays. Oui je balance les " " à liberté parce qu’on n’arrive plus à avancer.

Gouvernement de transition décrié à cause des membres du RCD, l’UGTT qui désormais fait de la politique mais on ne sait pas encore pour le compte de qui, des grèves qui se suivent et qui ne s’arrêteront pas de sitôt, des revendications par ci, des médias qui découvrent la liberté de participer à la « chasse aux sorcières » sans chercher à rester objectives, etc …

Et si je prends une pause un moment pour exprimer mon besoin actuel, je dirais qu’il est double :
- Revoir la constitution actuelle le plus rapidement possible pour lancer les prochaines élections et donner plus de légitimité et un cadre libre aux pouvoirs législatifs, exécutifs et judiciaires.
- Relancer la machine économique libérée du pillage et de la corruption.

Mon souhait c’est d’arriver à des élections parlementaires avec une constitution revue au Karcher et une séparation des pouvoirs, sans implication aucune des intégristes religieux. Oui, je ne serai pas tolérant avec eux et je me fou de la démocratie qui peut engendrer le chaos car tout bonnement il n’y a pas de démocratie parfaite.

La solution pour voir l’UGTT et le RCD se mettre finalement d’accord avec des concessions ? patienter .. mais jusqu’à quand ?

Il n’est pas facile de faire confiance à des membres du RCD aussi technocrates et compétents qu’ils puissent être. D’un autre côté les membres de l’UGTT commencent par faire de la politique, après avoir fortement soutenu les manifestations anti zaba, pour s’approprier une partie de cette révolution alors qu’ils étaient conciliants avec l’ancien régime, Jrad en tête, et qu'ils affirment le contraire maintenant.

Le système politique précédent convenait à des centaines de personnes et d’institutions et influencé la pensée de pas mal d’autres. Il serait utopique d’en venir à bout en quelques semaines.

La révolution ou révolte du peuple tunisien a débuté et continue de perdurer sans leader ni assise idéologique. Elle se base sur la volonté, le sacrifice et l’exaspération. Ce qu’on peut craindre par contre c’est un réveil des clans et une lutte civile- pour ne pas utiliser l’expression « guerre civile » - comme vu actuellement entre pro et anti gouvernement, progressistes et intégristes, travailleurs et chômeurs, riches et pauvres, etc ..

Et si le gouvernement provisoire ne prend pas les bonnes décisions, qu’il n’y est pas concessions de la part de tout le monde, l’armée devra intervenir. Et même si le haut commandement de l’armée a maintes fois répétés qu’il ne voulait pas s’immiscer dans la vie politique, la pression de la rue et la pression internationale pourra le faire flancher au profit d’un Nom.

En demandant à des amis juristes si on pouvait revoir la constitution en moins de deux mois, on m’a certifié qu’on peut le faire sans problème. Ce n’est pas les compétences qui manquent dans le domaine.

Avec tout ce flou et ces contraintes, je ne vois pas d’autres solutions que de voir les membres RCD laissaient leurs places et proposer leurs aides. A charge au reste du gouvernement d’accepter ou non des les introduire dans leurs groupes de travail.

Mais qui pour remplacer Ghanouchi ?

Je vais terminer avec deux points. Économiquement on peut craindre le pire mais vu le pillage exercé durant des années, nous avons encore de bonnes réserves, mais faut pas abuser avec les manif', n'estce pas l'UGTT ? Même la pression que tenteraient d’effectuer nos voisins pour étouffer un mouvement qui les menace ne sera pas possible, preuve en est ce qui se passe avec l'Égypte et la réaction de Ghaddafi.

L’autre point est lié aux forces de l’ordre tiraillé en interne (entre pourri et victime du système) et en externe (la société n’arrive pas à leur faire confiance). Que faire ? une collaboration entre armée et police pour une levée totale du couvre feu ?

On n’est pas encore sorti de l’auberge ..


1 commentaires:

  Marie Liesse

22/04/2013 12:47


je ne regrette pas la lecture de votre article,déjà le titre m'a attiré et j'ai découvert après un sujet qui m'a vraiment plu, je vous demande plus d'articles de ce genre,ça va me fait plaisir de le relire !! Courage et merci.


Avenir amour