Spiga

La galette des rois


La fève dans la galette ou ce principe de tout bouffer pour trouver ce p'tit plaisir caché quelque part ..

Une galette à la frangipane, c'est un gâteau fondant célébrant l’Épiphanie, exquis, onctueux, cotonneux, baveux .. et pour le préparer il faut un fouet ..

Un fouet, c'est important, surtout quand il a un double emploi : pour la frangipane et .. les fesses.

Oui mais dans quel ordre ? la p'tite fessé et la recette ensuite, non pas pour manger mais pour calmer la douleur .. ou alors .. tu prépares la recette, tu manges et puis hop la p'tite fessé ?

Et le choix fut fait : La tendresse de la pâte après la douleur de la frappe.


7 commentaires:

  renzo

14/01/2009 10:13

Savoureux et sucré. Faut-il une tenue particulière pour accomplir le rite?

  Anonyme

14/01/2009 10:27

mmmm! c royalement bon!
faut surtout faire gaffe à ne pas avaler..la fève ;)
@renzo: on peut s'inspirer de la pratique des espagnols ;p

Jorména

  MAD DJERBA

14/01/2009 10:30

ça donne envie, pas la fessée, la galette !

  24Faubourg

14/01/2009 11:41

la question qui se pose...pourquoi la douleur? non laisse tomber c'est hors sujet

  ice

14/01/2009 12:29

Aprés l'effort le réconfort!!?

  Mils

15/01/2009 00:04

renzo : oui, la plus légère possible :p

Jormena : la fèvre, mfaw7a mli7, ça a du bon ;)

Mad Djerba : chacun son p'tit dada :))

24Faudourg : et pourquoi pas ? :p

ice : a vot' santé Msieur !!

  ice

15/01/2009 10:59

Refelexion (re)faite, perso, j'opterais finalement pour la p'tite fessé avant la galette...

24faubourg, allez!!, fais pas semblant de pas avoir compris;-)!!