Spiga

Mils, les guignols et les sifflets



On en a parlé en long et en large, dans les médias français comme sur la blogosphère tunisienne. Plusieurs raisons font que les sifflets de mardi dernier continuent de passionner, principalement, les guignols politiciens et les médias français pour plusieurs raisons :

- Les sondages de ces derniers mois ne sont pas favorable à Sarkozy et à son gouvernement et il faut y remédier en jouant sur le sentimentalisme et le patriotisme. C'est le moment aussi de faire appel à Ingrid Bétancourt non ??

- Le problème des banlieues et de l'intégration est difficile à résoudre. La solution ? Stigmatiser comme toujours l'arabe de service, coupable désigné depuis belle lurette, et continuer par affirmer le nouveau nationalisme français prôné par Sarkozy.

- La crise financière mondiale menace la confiance des ménages et il est impératif de détourner leurs attentions pour atténuer un peu ce sentiment de panique.

- Les extrêmes droites en profitent pour se faire remarquer.

- De l'audience de l'audience et toujours de l'audience !


Je trouve tout à fait normale qu'on continue de débattre de ce problème mais ils s'y prennent très mal, avec hypocrisie, et risquent de créer/relancer tout une polémique.

Le problème est plus profond que ça et dépasse le cadre d'un match de football où on a sifflé l'hymne nationale français .. le problème est d'ordre socio-économique. A moins que ça soit voulu pour se légitimer des futures décisions.


Mais rien de mieux que de décrypter les sifflets de la marseillaise en regardant les Guignols de l'info et les émissions à partir du 15 octobre.


3 commentaires:

  ahmed

17/10/2008 13:50

à propos des "arabes de service":
tu as vu comment "lesarabpacomlezautres" de la tunisphere ont passé leur semaine à condamner et à stigmatiser les "siffleurs" bref comme disait l'autre: "ilayki ya madrasati"

  manna

17/10/2008 15:40

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
  manna

17/10/2008 15:42

On m'a taguée, je t'ai tagué...